Jalousie frère-sœur, comment gérer ?

0

Votre famille vient encore de s’agrandir, propulsant vos aînés au rang de « grand frère » ou « grande sœur ». Ça va être la fête à la maison, et vous imaginez déjà les rires des enfants retentir dans toutes les pièces. D’ailleurs, votre faire-part naissance frère et soeur met en scène votre petite tribu.

Pourtant, dans une fratrie, la vie n’est pas toujours rose. Et endosser le nouveau rôle de grand frère ou de grande sœur peut leur paraître compliqué et angoissant.

Comment reconnaître la jalousie ?

L’entente entre frères et sœurs peut s’accompagner de rivalités, voire de jalousie qui peut se manifester assez tôt à l’arrivée d’un nouveau bébé, ou même avant sa naissance. Schématiquement, elle se manifeste lorsqu’un frère ou une sœur a le sentiment, l’impression, qu’on l’aime moins que ses frères et sœurs, qu’on fait moins attention à lui/elle, ou qu’on le valorise moins que les autres. Or au fond de lui, l’enfant souhaiterait monopoliser l’attention de ses parents sur lui seul.

Contrairement à la croyance populaire, la jalousie n’est pas un vilain défaut. Certains vont même considérer qu’elle permet à l’enfant à se structurer, et l’aide à se différencier de l’autre.

En observant ses enfants, on arrive souvent à repérer les éléments déclencheurs de la crise de jalousie. A l’arrivée d’un petit bébé tout neuf, on peut remarquer des phases de régression chez les aînés, histoire de faire en sorte que Maman leur accorde autant d’attention qu’au bébé.

Plus tard, la rivalité peut se manifester par des disputes, des chamailleries, qui peuvent aller jusqu’aux bagarres, comme par exemple pour obtenir le même jouet. Même si c’est difficilement évitable, il est important  que les adultes, notamment les parents, adoptent les bonnes attitudes et guident les enfants dans ces situations.

Quelle attitude adopter face à la jalousie entre frères et sœurs ?

Pour commencer, on évite à tout prix de stigmatiser celui ou celle qui se montre jaloux. Au contraire, on essaye de le comprendre, et on lui dit qu’on le comprend. Puis on peut lui expliquer et lui montrer comment gérer et dépasser ce sentiment.

Il est illusoire de vouloir tout partager en parts égales entre chacun de ses enfants. Mais on peut éviter de provoquer –involontairement- des jalousies. En particulier, il est important d’éviter de comparer ses enfants les uns entre les autres. Considérer que l’un est « le plus doué en dessin » peut générer de la jalousie chez les frères et sœurs qui eux, n’ont aucune affinité avec l’art. Mais comme ils ressentiront une « préférence » pour celui ou celle qui est douée, ils peuvent alors éprouver de la jalousie.

En cas d’affrontement physique entre les frères et sœurs, on rappelle très fermement les règles de non-violence : on ne tape pas, on ne mord pas, on ne tire pas les cheveux, quelles que soient les circonstances. Même à la maison, même entre frères et sœurs.

On intervient seulement quand cela risque de s’envenimer trop. On prend soin de ne surtout pas prendre parti pour l’un ni pour l’autre, a fortiori si on n’a pas été témoin de ce qui a déclenché l’affrontement.

En fonction de l’âge des enfants, il est important de leur apprendre comment gérer eux-mêmes leurs conflits. Il ne faut donc pas s’enfermer ni se laisser enfermer dans le rôle d’arbitre. Car en jouant les arbitres, vous pourriez –involontairement bien sûr- conforter l’un ou l’autre de vos enfants dans sa jalousie.

Livres sur la rivalité entre frères et sœurs

Pour vous guider et en parler avec vos enfants, et les aider à mettre des mots sur ces émotions, vous trouverez de nombreux livres, dont « Jaloux Pas Jaloux » par Catherine Dolto ou encore « Jalousies et Rivalités entre frère et sœur » par Adele Faber et Elaine Mazlish.

Camille

Maman d’un petit Lou de quelques mois et d’une princesse de 3 ans, Camille est LA jeune maman du groupe est également mariée à son chéri depuis quelques années. Elle en connait un rayon sur les biberons, la recherche des prénoms ou des faire-part canons (elle aime aussi les rimes). Ah oui, dans la vie elle est graphiste :) Ayant grandi dans une famille d’artistes, très jeune ses parents l’ont laissée développer son goût pour les activités créatives. Souhaitant travailler dans ce milieu, Camille s’est inscrite dans une école d’art où elle a pu développer sa culture en graphisme et acquérir un véritable savoir-faire en illustration. Riche de son expérience acquise en agence et chez l’annonceur, elle travaille actuellement en tant que graphiste chez Carteland.com. Créative, rigoureuse et d’humeur pétillante Camille s’est spécialisée dans la papeterie des tous petits. Ses modèles empreints de douceur et de tendresse évoquent la magie de l’enfance. Alliant sa passion du graphisme et le plus beau rôle de sa vie, c’est un véritable plaisir pour Camille de vous proposer ses conseils. Conseils maternité ou pour la réalisation de vos faire-part, vous retrouvez dans ses articles de nombreuses idées originales à l’image de cette personnalité haute en couleur.

Laisser un commentaire