La conception, influencée nettement par votre choix d’aliments

Régimes pour avoir un bébé

Pour une réussite maximale lorsque votre couple décide de concrétiser son désir d’enfant, portez attention au contenu de votre assiette ! Un régime à la fois équilibré et varié favorise la fertilité tout en vous assurant une excellente santé. Le choix de types spécifiques d’aliments consommés plusieurs semaines avant la conception réduirait également le hasard dans la détermination du sexe de bébé.

Un régime équilibré, nécessaire pour favoriser la fertilité

Afin de réduire le risque de troubles de l’ovulation et l’infertilité, il est conseillé aux futures mères de suivre une diète équilibrée et variée. Ce programme nutritionnel permet également de limiter les carences et la prise de poids au cours de la grossesse.
Il s’appuie sur des apports renforcés en fibres, en protéines végétales (soja, lentilles, pois...), en produits laitiers entiers, en glucides complets (pâtes, riz), en fer (grâce aux poissons notamment) et en vitamines. Acides gras trans (présents dans les aliments très transformés comme les pâtisseries), viande, œufs et sucreries sont à limiter. Éliminez les compléments alimentaires (sauf prescription de votre médecin), les boissons alcoolisées et le tabac.
Si possible, accompagnez ces recommandations de la pratique régulière d’une activité physique.

Influencer le sexe de votre enfant grâce à un régime spécifique

À la conception, richesse calorique et oligo-éléments joueraient un rôle important dans l’acidité des sécrétions vaginales et par extension dans le tri des spermatozoïdes X ou Y réussissant à atteindre l’ovule.
Des régimes, inspirés des méthodes des docteurs Stolkowski et Papa ont pour objectif de modifier l’alimentation de la future maman afin d’influencer la détermination du sexe de l’enfant. Les diètes hypercaloriques s’associeraient à la naissance de bébés garçons, tandis que les repas pauvres en graisses, mais comportant une part importante de laitages permettraient d’être enceinte d’une fille.
Plusieurs études assez récentes semblent confirmer l’incidence positive de ces régimes. Les taux de réussite enregistrés dans différents pays occidentaux oscilleraient entre 56 et 80 %, nettement au-dessus des 50 % résultant du simple hasard biologique.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Augmenter ses chances d’avoir un enfant : visite pré-conceptuelle

Comment stimuler sa fertilité pour avoir un enfant ?

10 astuces incontournables pour tomber enceinte

Quel régime faut-il suivre pour que votre bébé soit un garçon

Les aliments à consommer impérativement pour accoucher d’une fille