Être nouveaux parents : Quel budget jusqu’aux 3 ans du bébé ?

0

La venue d’un enfant dans une famille nécessite une préparation préalable, notamment au niveau budgétaire. Un budget qui permettra d’acheter tout le nécessaire pour accueillir bébé dans les meilleures conditions. Cela concerne notamment le confort et le bien-être du bébé, mais également ce dont il a besoin pour grandir convenablement. Outre les préférences de chaque parent, la création d’un environnement sain est une condition primordiale pour la croissance et le développement d’un enfant.

En moyenne, les dépenses prévisionnelles pour un bébé, jusqu’à ses 3 ans, sont d’environ 16 000 €. Ce budget englobe son alimentation, ses accessoires de toilette et de confort, ses habits et ses équipements de sécurité.

D’après l’étude d’allobébé, certaines typologies de produits nécessitent plus d’investissement que d’autres. Chaque nouveau parent peut se documenter afin d’évaluer les futurs coûts d’un bébé et agir en conséquence, planifier ses futures dépenses.

infographie-cout-bebe

Top 8 des principales dépenses matérielles pour la venue d’un bébé

Un bébé fera débourser des sommes variables à ses parents, selon son âge. À savoir qu’entre sa naissance et 6 mois, il coûtera en moyenne 270 € par mois, 410 € mensuel entre 7 et 24 mois et 320 € par mois de 25 à 36 mois. Sachez que la PAJE vous aidera chaque mois à subvenir à ces frais.

 L’alimentation : une moyenne de 35 % des dépenses générales

Toujours selon cette étude, il s’avère que son alimentation occupera la plus grande part du budget à prévoir. En effet, 35 % sera entièrement consacré aux petits pots, aux divers encas (biscuits…), au lait, etc.

Un bébé aura besoin de trois types de lait pour se développer convenablement, à savoir le lait 1er âge, 2ème âge et le lait de croissance. Jusqu’à ses 6 premiers mois, le bébé aura besoin d’au minimum 25 boîtes de lait 1er âge de 900 g, soit environ 400 €. Pareillement avec le lait 2ème âge qui est à prendre entre 6 mois et 1 an. Il faut également en compter 25 boites de 900 g avec un coût total de 430 €. Et enfin pour le 3ème âge qui est le lait de croissance et à prendre jusqu’aux 3 ans du bébé, il faudra prévoir environ 50 boîtes de 900 g soit environ 175 €.

Le lait infantile occupe à lui seul une part de 10 % du budget alimentation, comptez 70 € de lait infantile par mois. Une dépense non négligeable. En effectuant un rapide calcul, le lait représente pas moins de 1 600 € de dépenses jusqu’aux 3 ans de bébé.

Ensuite, il y a les petits pots et les encas. Les bébés âgés de 6 mois et plus ont, en effet, besoin de diversifier leur alimentation pour assurer leur développement. En moyenne, il faudra compter 115 € par mois.

Et il ne faut pas non plus oublier les matériels dont votre bébé aura besoin pour assurer son confort pendant ses repas. La chaise haute coûte environ 150 € et les bavoirs avoisinent tout de même les 105 €.

Les vêtements : 4 400 € à prévoir, soit 26 % du budget total

Une autre grande part du budget est occupée par les vêtements de votre bébé jusqu’à ses 3 ans. Selon son âge, il faudra prévoir des chaussons, des bonnets, des chaussettes, des moufles, des bodies, des pyjamas, des ensembles de jour, des vestes et des manteaux, des chapeaux et même des maillots et des lunettes de soleil lorsque le soleil sera de la partie.

Avec une dépense en moyenne de 140 € par mois, le budget à dépenser pour l’habillement de votre bébé sera d’environ 4 400 € sur 3 ans.

Les vêtements de grossesse de la maman sont aussi considérés dans l’étude d’allobébé : ceinture ou bandeau de grossesse, sous-vêtements et même les pyjamas de maternité. De nos jours, de nombreux vêtements adaptés à la grossesse sont disponibles dans le commerce et facilitent le quotidien des femmes enceintes.

La toilette : 4 000 couches à prévoir et 14 % du coût total

Un bébé ne peut encore faire sa toilette tout seul et il nécessite des accessoires conformes aux règles sanitaires et à sa sensibilité. Il faudra prévoir en moyenne 4 000 couches avec une estimation de 40 € de dépenses par mois. Cela peut être moins, cela peut être plus en fonction de l’âge du bébé.

Viennent ensuite les lingettes pour nettoyer correctement les petites fesses sensibles des bébés. Les lingettes sont plus utilisées de par leur accessibilité en termes de prix que le coton et le liniment, mais également pour leur coté pratique. En effet, l’utilisation de coton et liniment coûtent 30% plus cher que les lingettes, mais sont plus respectueux de la peau du bébé et de l’environnement.

Il s’avère également que l’utilisation de couches lavables réduirait les coûts d’un bébé. Elles coûtent 3 fois moins chères que les couches jetables.

 Le sommeil : 11 % des dépenses

Pour s’épanouir, le bébé consacrera 80 % de ses premiers mois à dormir. Pour l’aider à dormir dans les meilleures conditions, il est conseillé de lui procurer un environnement calme et apaisant. Une chambre complète dotée d’un lit à barreaux, d’une armoire et d’une commode à langer coûtera environ 900 euros à ses parents et s’adaptera à tous ses besoins de commodité.

Les gigoteuses serviront de couvertures à bébé, sachant que l’utilisation de couvertures n’est pas recommandée avant l’âge de 24 mois. Il faudra prévoir en moyenne 8 gigoteuses pour un montant total de 400€.

 L’éveil et les jouets : dépenses estimées à 5 % du total

Pour éveiller votre bébé, des équipements spécifiques tels que les transats et les tapis d’éveil sont essentiels. Le transat coûte environ 120 euros et le tapis 75 euros. Il ne faut pas non plus oublier d’investir dans des jouets d’éveil. Prévoyez 500 euros de budget pour les jouets et les peluches.

 Les poussettes et accessoires : 5 % du budget

Ce sont des accessoires qui facilitent le quotidien des parents et accentuent le confort du bébé. Le pack poussette trio, à utiliser sur l’ensemble de la période, coûte environ 600 euros, la chancelière environ 80 euros, le sac à langer pour les déplacements est à 50 euros et l’ombrelle à poussette coûte dans les 35 euros. La liste n’est pas exhaustive.

 La sécurité : 3 % des dépenses

La sécurité est une question primordiale pour tout parent. Il faudra investir dans un parc bébé (il permettra à bébé d’évoluer en toute sécurité), deux barrières d’escalier (pour éviter que bébé ne grimpe ou descende les escaliers en risquant de chuter à tout moment). Le babyphone est également un équipement très sécurisant pour les nouveaux parents.

 Le siège auto : 1 % du coût total

Et enfin, il y a le siège auto qui est un autre accessoire de sécurité et confort dont votre bébé aura besoin. Il coûte environ 200 euros et ne doit en aucun cas être acheté d’occasion.

La garde de bébé : jusqu’à 700€ par mois !

En dehors du matériel nécessaire à bébé, il ne faut pas non plus oublier de prévoir un budget pour la garde de bébé. Une assistante maternelle coutera environ 700 euros par mois et la crèche est un peu plus accessible, comptez 600 euros par mois. Sachez toutefois que ces tarifs sont dégressifs en fonction des revenus de votre foyer. Une déduction d’impôt est également possible.

Quels matériels sont nécessaires ? A quel moment s’équiper ? 

Bébé a besoin de nombreux matériels jusqu’à ses 3 ans. Les parents débutants peuvent d’ailleurs être rapidement déboussolés… Heureusement, allobébé a préparé deux listes de matériels à prévoir pour bébé :

La première liste comprend tous les équipements et produits à acheter impérativement avant la naissance de bébé.

Quant à la seconde, elle permettra aux parents de connaitre les produits utiles, mais également leur nombre et la période d’utilisation de ces derniers (une information particulièrement intéressante, qui leur permettra d’anticiper les achats).

Camille

Maman d’un petit Lou de quelques mois et d’une princesse de 3 ans, Camille est LA jeune maman du groupe est également mariée à son chéri depuis quelques années. Elle en connait un rayon sur les biberons, la recherche des prénoms ou des faire-part canons (elle aime aussi les rimes). Ah oui, dans la vie elle est graphiste :) Ayant grandi dans une famille d’artistes, très jeune ses parents l’ont laissée développer son goût pour les activités créatives. Souhaitant travailler dans ce milieu, Camille s’est inscrite dans une école d’art où elle a pu développer sa culture en graphisme et acquérir un véritable savoir-faire en illustration. Riche de son expérience acquise en agence et chez l’annonceur, elle travaille actuellement en tant que graphiste chez Carteland.com. Créative, rigoureuse et d’humeur pétillante Camille s’est spécialisée dans la papeterie des tous petits. Ses modèles empreints de douceur et de tendresse évoquent la magie de l’enfance. Alliant sa passion du graphisme et le plus beau rôle de sa vie, c’est un véritable plaisir pour Camille de vous proposer ses conseils. Conseils maternité ou pour la réalisation de vos faire-part, vous retrouvez dans ses articles de nombreuses idées originales à l’image de cette personnalité haute en couleur.

Laisser un commentaire